L’idée est de ne pas recréer les contraintes du réel dans le virtuel mais de s’adapter : à distance, les gens ne consomment pas le contenu d’un congrès de la même manière.

Christophe Michau

Photo studio de Christophe Michau

Responsable des Solutions Médias

Christophe Michau

Christophe est chez key4events depuis août 2019. Auparavant, il était Directeur Technique et associé au sein de Nasteo, une entreprise spécialiste du live streaming notamment, rachetée par K4 en 2019. Aujourd’hui, Christophe et son équipe ont pour mission de concevoir des solutions facilitant l’acquisition, la gestion, le stockage, la diffusion et l’enrichissement de contenus médias. Un métier à la croisée de l’informatique et de l’audiovisuel, pour servir au mieux les professionnels de l’événementiel !

Un mot sur ton poste et ton équipe ?

« J’ai toujours baigné dans la gestion de communautés virtuelles. Il y a de nombreuses années chez Nasteo, je travaillais même sur des projets de chat pour… le minitel ! Alors s’il devait y avoir un mot pour résumer ma carrière : l’interactivité. C’est ce que mon équipe s’efforce d’apporter aux solutions médias de K4. Nous sommes un pôle en croissance, qui compte aujourd’hui cinq personnes : Béatrice, Kanké-Elise, Yassine, Géraldine et moi-même. Ces derniers ont des profils de chefs de projet opérationnels et très polyvalents, capables d’assurer la prestation technique et toute la logistique humaine et événementielle qui va autour. Notre rôle est de déployer des solutions de stockage et de diffusion sur des congrès d’envergure. Nous avons ainsi récemment fait évoluer nos solutions existantes de type web TV (gestion et organisation de médias vidéos) en une plateforme globale ayant vocation à intégrer tous les médias du client – vidéos, supports PowerPoint, visuels, etc. – à les organiser et à les relier aux autres produits K4, comme la plateforme Register. »

Bureau avec de nombreux ordinateurs

Deux mots sur ton quotidien ?

« Mon quotidien est au carrefour de l’audiovisuel et de l’informatique. Pendant longtemps, ces deux métiers ont peu communiqué. Aujourd’hui, la crise du Covid-19 nous plonge dedans, avec tous ces duplex TV qui se font dans les médias, via Skype, Zoom, et j’en passe. La situation sanitaire a un impact immédiat pour nous : dans l’événementiel, et notamment dans le milieu médical et scientifique pour parler de la majeure partie de nos clients, ce qui s’organisait en présentiel doit désormais se faire en virtuel. Impossible de tout arrêter : les choses ont besoin d’avancer, il faut communiquer.

Nous produisons par exemple pour un de nos clients – une association scientifique européenne de premier plan – des webinars d’informations quasi quotidiens sur le Covid-19, à destination des professionnels de santé, avec des orateurs experts du monde entier qui interviennent en direct depuis leur domicile. Et pour rendre cela possible en période de confinement, nos équipes font preuve d’adaptation, en recréant par exemple des régies chez les collaborateurs qui ont la fibre. »

Photo d'une régie

Trois mots sur tes enjeux du moment ?

« L’enjeu actuel est double. D’un côté, à l’instant T, puisque nous sommes tous confinés, il faut pouvoir imaginer un congrès 100% virtuel pour le client qui a besoin de maintenir son événement. De l’autre, il faut anticiper l’évolution des usages : à moyen terme, nous serons dans des formats d’événements hybrides, à la fois physiques et virtuels. Chez K4, nous pensons que le schéma classique d’un congrès scientifique va changer. L’événement qui durait x jours, avec des conférences dans x salles, pourra prendre une forme mixte. L’idée est de ne pas recréer les contraintes du réel dans le virtuel mais de s’adapter : à distance, les gens ne consomment pas le contenu d’un congrès de la même manière.

A l’avenir, il s’agira donc de plus en plus de proposer du présentiel pour les temps forts de l’événement, retransmis en live avec toutes les possibilités d’interactions dont nous sommes capables, et des présentations préenregistrées et disponibles en ligne. Au participant de « faire son marché » en sélectionnant les contenus qui l’intéressent, sachant que l’interactivité ne sera pas oubliée : K4 est capables de recréer un système de Q&A asynchrone, afin que la notion d’échanges garde toute sa valeur.

A moyen terme, les usages vont donc changer. Les solutions médias de K4 intègrent déjà ces nouveaux besoins, pour préparer le monde de demain : un événementiel hybride, dont la part de virtuel permettra à la fois d’élargir considérablement l’audience et de répondre aux enjeux environnementaux de notre société. »