Skip to main content

Il faut maîtriser le fonctionnement logistique d’un événement pour que sa déclinaison digitale tienne la route.

Stéphane Boehm

svg+xml;charset=utf

Directeur des Ventes

Stéphane Boehm

Originaire du Grand-Est, voilà plusieurs années que Stéphane Boehm, notre Directeur des Ventes, a migré dans notre belle région de Nice. Il a rejoint les équipes key4events en 2006, avec un solide parcours informatique dans l’informatique médicale (et donc, forcément, un beau réseau de contacts dans le milieu scientifique, notamment dans le domaine de l’insuffisance respiratoire avec l’ANTADIR et le Congrès de Pneumologie de Langue Française). C’est un véritable atout, à la fois « relationnel » et « technique », pour key4events.

Un mot sur ton poste ?

« En tant que Directeur des Ventes, je touche à beaucoup de sujets, et particulièrement à notre offre commerciale, au suivi de nos clients et au marketing de nos produits. Je suis en veille perpétuelle, et toujours à l’écoute du client pour trouver les bonnes solutions. Que ce soit le Congrès de Pneumologie de Langue Française, l’International AIDS Society ou l’ERS (European Respiratory Society), et bien d’autres, nos clients font appel à nous parce qu’ils savent qu’ils peuvent attendre de K4 un suivi technique, fonctionnel, métier et relationnel. Être aux manettes de la relation commerciale chez nous implique toujours beaucoup d’humain. »

SFODF La Rive reportage day1 Fuji 20052021 173 WEB

Deux mots sur ton quotidien ?

« Je suis loin de l’époque où je faisais moi-même les badges, à l’aide de mon feutre, à main levée, pour contrer les imprévus de l’opérationnel… Aujourd’hui, je travaille beaucoup auprès des associations et PCO européens et internationaux, dont les besoins événementiels peuvent être entièrement couverts par nos solutions.

Plus que jamais ces derniers mois, notre stratégie s’est articulée autour d’une offre qu’on a peaufinée : celle du e‑congrès, qui existait déjà en partie chez key4events avant la crise sanitaire, notamment pour gérer l’impossibilité de déplacement des clients pour des raisons écologiques ou économiques par exemple. »

svg+xml;charset=utf

Trois mots sur tes enjeux à toi ?

« Face à la Covid, les demandes de virtualisation d’événements se sont multipliées. Avec notre expertise « on-site » et « online », nous avions déjà toutes les briques pour proposer ce genre de solution : en 2020, il a juste fallu les assembler pour répondre à de nouveaux enjeux.

Le premier a été de rassurer le client, dont l’objectif restait – et restera – de rassembler les communautés, diffuser les savoir-faire et générer des opportunités business lors de ses événements. Virtuel ou pas, un congrès doit créer du lien humain.

Notre offre digitale se doit d’entretenir ces notions de rassemblement, de partage et de génération de contacts/leads. Sur le marché, les solutions 100% virtuelles des pure-players du web ne suffisent pas. Il faut connaître et maîtriser le fonctionnement logistique d’un événement pour que sa déclinaison digitale tienne la route.

Aujourd’hui, notre enjeu sera de démocratiser une offre hybride.

Ces derniers mois ont été 100% digitaux en matière d’événements. Pour le 2ème semestre 2021, si certains clients internationaux préfèrent continuer de privilégier le virtuel, d’autres commencent à se tourner vers le congrès hybride. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), par exemple. C’est un gros rendez-vous international autour de la biodiversité. Les organisateurs nous ont sollicités pour envisager toutes les hypothèses, afin de s’adapter au mieux à ce que sera la situation à la rentrée de septembre.

Il est évident que le modèle économique du 100% digital peut connaître des limites, notamment de rentabilité pour les organisateurs qui ne peuvent pas pratiquer les mêmes montants d’inscriptions ou de réservation de stand qu’en physique. Certains nous sollicitent aussi pour des plateformes en ligne utilisables à l’année, avec bibliothèques de contenus et multiplication de petits événements pour fidéliser leur communauté. Mais ce n’est un secret pour personne : de nombreux acteurs ont hâte de revenir à du présentiel… tout en ayant mûri face aux possibilités qu’offre le virtuel.

Depuis plusieurs mois, key4events fait donc évoluer toutes ses solutions pour qu’elles supportent le format hybride et restent fluides dans toutes les situations. Notre application d’interactivité fonctionne d’ores et déjà parfaitement sur place dans les salles de conférence et en ligne dans les salles virtuelles, en offrant exactement la même interface. L’interactivité ne doit connaître aucun frein ! »

Plateforme NLSD